DOUZEN KROES / MY IBIZA VERY PRIVÉ

DOUZEN KROES / MY IBIZA VERY PRIVÉ


Ton hôtel fétiche à Ibiza?
Quand je pars en vacances à Ibiza, je loue habituellement une maison. Mais j’aime beaucoup La Granja.
http://www.lagranjaibiza.com/

Ton endroit préféré pour prendre le petit-déjeuner ?
Sur la table de notre jardin dans notre maison.

La plus belle plage d’Ibiza ?
J’aime les plages tranquilles. Celles des locaux où je peux me fondre incognito.



Une cantine où déjeuner ?
Los Otros. Ce restaurant est super.
losotrosibiza.com

Une adresse beauté?
Plus qu’un spa, l’hôtel Etosoto est une bonne adresse pour déconnecter à Formentera. On peut y faire des cours de yoga, on y mange bio et sain, ils organisent aussi des jeûnes et des randonnées…
https://etosoto.com/

Qu’est-ce qui ne quitte jamais ton panier de plage ?
De l’eau et des lunettes de soleil.

Une recette à faire et refaire à Ibiza ?
En été, j’aime bien les recettes simples. Du poisson frais et des légumes grillés et je suis au paradis.

Un livre à bouquiner sur la plage ?
Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage de Maya Angelou.

DOUZEN POOL POSITION

DOUZEN POOL POSITION

Ta playlist ?
Nobody tolde me de Sunnery James et Ryan Marciano

Tes essentiels mode ?
Un bikini et un grand chapeau.

Un restaurant où dîner ?
La Paloma ou Los Patios. Mes préférés parmi tant d’autres. Il y a beaucoup de très bons restaurants à Ibiza.
http://palomaibiza.com/
http://lospatiosibiza.com/

Un club où danser?
Je préfère les fêtes privées. Mais le plus important reste la musique. Si elle est bonne, je peux danser toute la nuit.

L’endroit le plus Instagramable à Ibiza ?
N’importe quel endroit que vous voulez partager.

 

image.png

LOS ENAMORADOS

image.png

Piloté par Pierre Traversier, ancien basketteur et Rozemarijn de Witte, ancienne rédactrice de magazines de décoration, Los Enamorados est le parfait repaire boho à Ibiza. Les pieds dans l’eau, cet hôtel séduit par sa décoration colorée, sorte de caverne d’Ali Baba où tapis berbère, lampes en rotin, mobilier vintage signés Tom Dixon, Piet Hein Eek ou encore Jonathan Adler cohabitent joyeusement. Plongeant les visiteurs dans une ambiance de Beach house rêvée. Visite guidée par son duo de propriétaires.

image.png

Quel a été le point de départ ?
Cela n’a jamais été un plan précis. J’étais la rédactrice d’un magazine et Pierre est un ancien basketteur. Nous sommes simplement tombés amoureux de ce bâtiment. Il se tenait là, tout seul et un peu triste. C’était d’abord une opération de sauvetage. Nous avons alors eu l’idée de créer un endroit agréable au nord de l’île, notre spot préféré. Donc nous l’avons acheté et transformé. C’est aujourd’hui un hôtel avec neuf chambres, un restaurant, un bar et une boutique. Un endroit où profiter et être heureux. Chaque été, les couchers de soleil y sont tous les soirs merveilleux.

Pourquoi Ibiza ?
Il y a environ dix ans, nous cherchions une maison de vacances dans la partie la plus chaude de l’Europe. Ibiza a beaucoup de facettes différentes, elle brasse beaucoup de personnes un peu bizarres et ultra créatives. Cela nous semblait être une île intéressante à explorer. Mais ce n’est pas du tout la partie « fête » qui nous a séduit. Plutôt la partie brute et écologique qui se trouve au nord.

Quelle était votre inspiration ?
Nous voyageons beaucoup, donc elle provient du monde entier. Il n’a pas qu’une chose précise qui nous inspire. Il y a des centaines de lieux, des photos, des hôtels. Même si la maison d’été de Jonathan Adler m’a toujours séduite par son style très éclectique. Notre idée de départ été de créer un lieu difficile à définir. C’est un peu de tout. Comme un bazar ou un zouk peuvent l’être. Nous mélangeons vintage et moderne, luxe et choses plus simples, brut et chic.

Los Enamorados en 3 mots ?
Relax, inspiré et authentique.

Son ambiance?
Nous espérons avoir crée un endroit où l’on se sent totalement soi-même. Où vous pouvez vous détendre et vous sentir inspiré. Où vous pouvez vous réinventer en quelque sorte. Si vous le voulez. Nous n’attendons, bien sûr, rien de précis de nos visiteurs à part qu’il passe un bon moment. Un client nous a dit récemment : "j’ai voyagé à travers le monde et j’ai visité beaucoup d’endroits, mais je n’ai jamais été dans un hôtel aussi beau où pour la première fois je ne ressentais pas le besoin de rentrer mon ventre." C’est l’un des meilleurs compliments que nous ayons reçu.

Qui aimeriez-vous voir dormir ici ?
Tout le monde est bienvenu. Nous n’attendons pas que des clients très importants. Nous avons déjà reçu de nombreuses personnes adorables et très inspirantes. Mais je suis certaine que Pierre, en tant qu’ancien basketteur, serait ravi d’accueillir LeBron James, Stephen Curry ou encore Michael Jordan.

Votre touche personnelle ?
Tout ! La seule chose que nous n'avons pas touché, c'est la structure des lieux. Celle d’une ancienne maison de pêcheur et les escaliers Fifties dans l’hôtel.

La B.O ?
Pour moi la chanson Sittin’ on a dock of a bay d’Otis Redding, pour Pierre: Everybody love the sunshine de Roy Ayers Ubiquity.

Trois lieux à recommander autour de l’hôtel?
Le marché du Dimanche à St Juan, le restaurant La Paloma pour le déjeuner et Xuclar pour le dîner. Aussi, la promenade vers le phare est à faire.

Votre prochain projet?
L’ouverture d’un second Los Enamorados, un restaurant de pizzas et de pancakes. Ou sinon de rien plus que de voyager et de vivre au Japon.


image.png

Nos restaurants préférés à Ibiza pendant l'été


Institution, nouveau venu ou adresse d'initiés, tour d'horizon des meilleurs restaurants où déjeuner et dîner à Ibiza cet été.

armi les destinations les plus courues de l'été 2019Ibiza séduit toujours autant les voyageurs. Cernée de criques cristallines, témoin des fêtes les plus titanesques de la saison, l'île des Baléares fourmille également de belles tables. Voici notre top 6.

Aubergine
Dirigé par l'équipe d'AtzaróAubergine revendique son approche "farm to table" (de la ferme à la table). Situé entre Santa Gertrudis et San Miguel, le restaurant propose une cuisine méditerranéenne, twistée d'influences healthy. Au menu? des burgers veggies, des salades à l'avocat, edamame, poulet et pois chiche ou encore des spaghetti de sarrasin aux aubergines, mangue, avocat et oignon rouge.

Le restaurant Aubergine à Ibiza

Laylah
Nouveauté de la saison 2019, Laylah est le dernier projet culinaire d'Olivia Fleury et d'Oren Heknin. Ne ressemblant à aucune autre restaurant à Ibiza, le lieu mise sur une carte de cocktails explosifs et des petites assiettes bien maîtrisées à partager. Des exemples? Des aubergines grillées, amandes et yaourt grec; huîtres fraîches, tartare de thon à l'alioli pimentée... A ne pas manquer.

Laylah à Ibiza

La Paloma
Véritable institution à Ibiza, La Paloma brille, depuis près de 16 ans, en tête de liste des bonnes adresses food de l'île. Mené par une italienne passionnée de cuisine maison et de produits frais, le lieu mise sur des recettes simples et efficaces réalisées avec des fruits et des légumes locaux, de la charcuterie et du parmesan d'Italie, des câpres de Sicile... Le tout à déguster dans une ancienne finca, entourée de jardins fleuris.

La Paloma à Ibiza

Los Enamorados
Avec aux commandes Pierre Traversier, ancien basketteur et Rozemarijn de Witte, ancienne rédactrice de magazines de décoration, Los Enamorados est cet hôtel bohème qui a ouvert ses portes l'été dernier à Ibiza. Au nord de l'île, le lieu est aussi réputé pour son restaurant avec vue. Du petit matin où siroter un café ou un jus frais, accompagné de pâtisseries maison, au soir où déguster un poisson grillé provenant de la pêche du jour, en passant par le déjeuner qui propose (entre autres) des salades croquantes, des céviches et des tacos. Tout est bon.

Los Enamorados

Jul's
Preuve que l'amour de la gastronomie grecque se propage, même dans les Baléares, Jul's, depuis son inauguration l'été dernier, ne désemplit pas. Installé dans un beau jardin sauvage, où les lampes en cannages sont accrochées aux arbres, les visiteurs découvrent la cuisine du chef Christos Fotos, avec pour recettes phares des mezze (tarama à l'huile d'olive, purée d'haricots à la truffes..., un lobster roll au chili, une salade grecque, du poulpe grillé... Avis aux amateurs.

Jul's à Ibiza

Bottega il Buco
Connus comme le loup blanc à New York, le célèbre restaurant Il Buco, mené par Donna Lennard et Alberto Avalle, a gagné, l'été dernier, un cadet sur l'île d'Ibiza. Nommé Bottega il Buco, le lieu fait la part belle à une décoration rustique, avec ses tables en bois vintage chinées dans le coin et ses chaises en fer forgé. Tourné, comme son aîné, vers l'Italie, on y découvre, au menu, une focaccia maison, une burrata et pêche rôtie, un poisson du jour, un carpaccio de poulpe, des spaghetti aux calamars... Tout ce qu'on aime manger l'été en somme.

Bottega il Buco à Ibiza

Taller de Tapas
Planqué dans le centre ville, dans les petits dédales du quartier des pêcheurs, Taller de Tapas est ce petit bar à tapas mené par Boris Buono (ex Noma). Ne cuisinant qu'avec des produits locaux, le chef insuffle à la carte quelques twists scandinaves. A déguster sur place? Un pain de seigle à l'huile d'olive et à l’aïoli, une salade de concombre au poulpe à la coriandre, des brocolis grillés à l"ail, du maquereau au miso et à la pomme... Le tout servi avec du bon vin local.

Taller de Tapas

Roto
Petit nouveau à Ibiza, Roto a ouvert ses portes en juin dernier. Mené par Miguel Sancho (Beso Beach Bar), le lieu vaut surtout le détour pour sa vue panoramique, étant perché sur les roches de la marina et avec Formentera en ligne de mire. Côté menu, on retrouve des recettes traditionnelles hispaniques, des salades de saison et des cocktails bien frappés.

Roto à Ibiza


DOUZEN KROES / IBIZA

DOUZEN KROES / IBIZA

Les 3 hôtels les plus Instagramables d'Ibiza


Avec aux commandes le groupe Concept Hotel, trois nouvelles adresses à la décoration démente ont ouvert leurs portes à Ibiza. Simili de maison barbie sous happy pills ou guest house à la cubaine, zoom sur ces spots ultra Instagramable sur l'île des Baléares.

Paradiso Ibiza Art Hotel
Dans un esprit 70s, au kitch assumé, Paradiso Ibiza Art Hotel a ouvert ses portes dans le quartier de San Antonio. Recréant l’ambiance d’un resort vintage de Miami, dans un camaïeu de teintes marshmallow, le lieu a été entièrement décoré par Ilmiodesign. Compilant une grosse collection d’art contemporain (incluant les œuvres de Marylou FaureMarco Torres ou encore Yoko Honda), des chambres pulsées de néon et une piscine rose bonbon, le lieu plonge ses visiteurs dans une univers pastel détonnant.
https://paradisoibiza.com/

Cubanito Ibiza Suites
Recréant l’ambiance un brin suranné de la Havane dans les Fifties, Cubanito Ibiza Suites s’est installé dans le quartier Cala Gracio à Ibiza. Dans un décor à mi-chemin entre Cuba et les Caraïbes, les visiteurs y posent leurs valises dans des chambres colorées, pourvu de réfrigirateurs Smeg et d’enceintes Marshall. Mais le meilleur spot demeure son rooftop. Pourvu d’un grand bar et plongeant sur l’île.
https://cubanitoibiza.com

Tropicana Ibiza Suites
Néons et sculptures en forme de flamants roses, piscine couleur lagon et murs vert pomme, Tropicana Ibiza Suites mise sur une décoration vitaminée. Maison de Barbie 2.0, cet hôtel à la photogénie à toutes épreuves s’inspire également de l’Art Déco des 50s de Miami. Un décor coloré qu’on retrouve jusque dans les chambres nommées après des cocktails connus (Daikiri…).
https://www.tropicanaibizacoastsuites.com/


Screenshot 2019-08-26 at 07.40.40.png

For Authentic Ibiza, Visit in the Winter


A patio at Cas Gasi during the winterPhoto: Courtesy of Elizabeth Wellington

Ibiza has many faces. Although the Balearic island evokes visions of a hedonistic nightlife, it’s easier than you would think to discover its deeper legacies. First settled by Phoenicians in 654 BC, the island’s storied past and protected ecosystems make it a singular destination, possibly more pleasurable without its riotous music scene.

White-washed farms tucked into the island’s lilting hills and sage-colored olive groves remind visitors that Ibiza has long been an agrarian island—one that was home to even more chickens and citrus trees before welcoming the bohemian wave of the 1960s, and later the music scene that brought the island to glitzier fame.

In the winter, the island sheds the sparkles for a more subdued richness: terra cotta soil, perennial wildflowers, almond blossoms, citrus trees, quiet mornings in Mediterranean coves. For visitors who want to experience to the island wrapped in authenticity, the months of January and February beckon. Here are the most enchanting places to visit, stay and eat during Ibiza’s off-season.

What to Do

Explore North Ibiza on Horseback
Ringed in Mediterranean blue and whipped with winter wind, the Es Murta nature park leads to a narrow valley that’s home to 16 horses, two roosters, and an irreverent cat named Captain. At Ibiza Horse Valley, a sanctuary for maltreated and abandoned island horses, you can take an awe-inspiring tour of Ibiza’s wild north on horseback.

Before hopping on a horse, the non-profit founders David Capdevielle and Monique Tjon shared each animal’s compelling story and explained how they rehabilitate horses in a peaceful herd. I chose Peachy, a gentle but independent mare who takes care of her riders (much to my gratitude). After I bonded with my companion, we took a long walk accompanied by Capdevielle up and down the valleys, saving time to linger on mesmerizing views of the Mediterranean and soak up the subtle scent of wild herbs that press out of the hillsides.

Hike Through the Blossoms of Saint Agnes
Ibiza’s crowning glory during the winter months sits in the valley of Santa Inés (Santa Agnès in Catalan). Beyond the village, with its two local restaurants and white-washed church, is a patchwork quilt of almond trees, which bloom into a blanket of blush and white blossoms during the month of February. A 30-minute walk to Mirador Las Puertas del Cielo—or a short drive, if you’re not up for the climb—gives you breathtaking views of the valley’s early spring. At the top, you’ll see a local restaurant, Restaurante Las Puertas Del Cielo, poised in a pine grove. Continue on the path past medieval ruins to the lookout of the same name (Mirador Las Puertas del Cielo) for a stunning seaside vista over Ses Margalides island.

Walk Dalt Vila
Dalt Vila, Ibiza’s fortified old town, rests on a promontory overlooking the city’s harbor and the glistening sea. This UNESCO Heritage Site falls into a peaceful quiet during the winter, broken only by the rustle of wind and the purrs of friendly neighborhood cats. Its ambling streets lined in white-washed houses are worth a long, restful wander. Start at the top and make your way down, stopping at the Museu Puget. Housed in a 15th-century home, the free museum highlights the works of two local artists, Narcis Puget Vinas (1874 - 1960) and his son Narcis Puget Riquer (1916 - 1983). Both the older and the younger Puget bring the traditions of Ibiza’s small villages into clear focus and beautifully render the essence of the island in an earlier time.

Shop at La Galeria Elefante
Designer Victoria Durrer Gasse’s devotion to Ibiza and reverence for travel have manifested in a ten-room concept shop, La Galeria Elefante, housed in a traditional farmhouse near Santa Gertrudis. Durrer Gasse’s curation of handmade home goods, eclectic finds, and local art serves as a collective ode to the island’s vibe: both distinctly Ibizan and undoubtedly global. Wander through the galleries to the room that showcases Durrer Gasse’s own fashion designs, all ethically made and sold alongside an alluring mix of vintage clothing.

Where to Eat

Wild Beets
In Santa Gertrudis, Wild Beets draws inspiration from Ibiza’s hippie history with a contemporary vegan menu that could charm even a carnivore. Although the restaurant also includes a thriving juice bar, the kitchen shines in transforming clean ingredients into delectable brunch plates like raw walnut banana pancakes or zucchini lasagna layered with cashew ricotta, pistachio pesto, and red pepper marinara.

La Escollera
Seasonal beachfront restaurants are ubiquitous on Ibiza during the summer, but one of the island’s most notable is also open year round. Make a reservation for a table by the window at La Escollera, a family-run restaurant and the go-to spot for fashionable locals. Here, you can dine on views of Es Cavallet beach, which stretches to the island’s Southernmost tower, Torre De Ses Portes, and out to Formentera. As for the handwritten menu: start with the codfish croquettes before indulging in one of their crispy paellas. Top off your meal with a shot of Hierbas Ibicencas, a local anise-flavored liqueur and a walk along the nearby salt flats.

Casa Maca
Casa Maca overlooks beautiful Dalt Vila from a sloping hill above Ibiza town. Sundays here are always bustling given that the kitchen lights up an outside grill for a Spanish barbecue. I began lunch with a thick slice of Sobrassada sausage and Manchego cheese before diving into a medley of grilled meat and seasonal vegetables. A haunt for the island’s British ex-pats, Casa Maca also serves up a traditional Sunday roast, complete with a Yorkshire pudding. Whatever your fancy, plan on posting up here for an entire afternoon.

Where to Stay

Cas Gasi
At the boutique hotel Cas Gasi, Margaret Von Korff and her husband greeted me with warm smiles and a bottle of red wine to sip next to a crackling fireplace. The couple restored this stunning 19th-century farmhouse surrounded by 450 olive trees, orange groves, and a sprinkling of fig trees with a deep dedication to its Ibicenco legacy. Paintings from island artists, elegant antiques, and white-washed walls set the scene for a luxurious getaway that feels like visiting a dear friend’s joyous Mediterranean retreat.

Atzaró Hotel and Spa
On a sprawling orange farm in the northeast of the island, Atzaró boasts luxe amenities and decadent spa just 10 minutes from local beaches. The owner, Victor Guasch, was born in the farmhouse at the heart of the property and transformed his family home into a high-end hotel 15 years ago. Our cozy room mirrored the simplicity of island style: white-washed walls, crisp neutral linens, a personal fireplace pre-stacked with wood. During the winter, the hotel’s yoga classes draw locals from around the island; join a class for free before ducking into one of their spa rooms for a soothing massage.


rexfeatures_1864558a-tatler-11apr18.jpg

My Ibiza love story by Sadie Frost

From Sixties bohemia to Eighties hedonism, the Balearic beauty has seen the lot. A White Isle regular tells us why she keeps going back.

My mother and father lived in a bus for a while when I was a child, and in the late Sixties they, my sister and I drove from Belsize Park to Ibiza. It wasn’t just us. The bus was filled with lots of like-minded arty types: hippies, friends, kids. It was our very own little commune. 

image.png

IRIS LAW AND SADIE FROST AT NOBU IBIZA BAY


This was my first experience of the beautiful, sleepy Balearic island. Back then it was a paradise – quiet, hidden, with free spirits and artists living a simple life alongside the locals and the donkeys. There was a certain bohemian sophistication and everyone claimed that the island had magical, healing properties. 

I loved it and went back many times, first as an excited teenager when I stayed with some school friends in a gorgeous old finca. It had a well for water and no electricity but we didn’t mind – it just added to the ambience and is probably the reason I had one of my first teenage kisses there. I came again as a runner on a TV show, filming at the famous, hedonistic KU club, where everyone played and partied, from Queen to Spandau Ballet and Duran Duran. I met Freddie Mercury at the infamous Pikes Hotel, hit the cocktails with Simon Le Bon and co and fell in love with my first husband, Gary Kemp. 

image.png

IBIZA, HIPPIE-STYLE, 1972


image.png

IBIZA REGULAR FREDDIE MERCURY, 1987





As I have grown up, so has the island, and I now find myself returning every year – mostly because it’s the top holiday hotspot for my children Raff, Iris and Rudy. But Ibiza has changed. It is no longer sleepy and hidden; now it is popular and chaotic. It’s a tricky balance, as I want a chilled-out holiday away from the nightlife and crazy antics. I want yoga and omming with my friends. But my kids? They’re in their teens and twenties and want the opposite. They couldn’t give a hoot for beautiful, peaceful countryside.







image.png

So last summer was about compromise. First, we took a lovely villa in gorgeous, quiet Santa Gertrudis – and brought the chaos with us. There were my kids, my partner Darren’s, and lots of their friends, plus Pete Denton and Portia Freeman, for moral support. Despite our location, it wasn’t exactly relaxing – fun, yes, but the mellow vibe we wanted was ditched for sergeant-major-style operations: feeding, entertaining, transporting.

But then we retreated to Nobu Hotel Ibiza Bay, on Talamanca beach, and everything changed. Most of the teenagers left, which meant that Darren and I could enjoy some time together with just our daughters. Bliss.


The hotel was the place to do it, with its airy reception and jugs of icy cucumber water – just what we needed after a sweaty, dusty arrival. The rooms were cool, cream-coloured stone, and the vibe laidback and stylish. Iris and I spent our days lazing around on the day beds by the gorgeous pool, hanging out together on our room’s enormous balcony, chilling and making sure we tried all the food – there are various fabulous restaurants, but our favourite was Peyotito, the Mexican restaurant, with its sublime vegetarian quesadillas.

Everything was extraordinarily relaxing, and we broke up the week with massages and facials. You know that scene in The Wizard of Oz where Dorothy and her pals are being spruced up? That was us. We left feeling like we’d been put back together. The magical, healing side of Ibiza is still there; you just have to find it. 

Is Nobu Matsuhisa set on world domination? The restaurant whizz who – together with Robert de Niro (yes, THAT Robert de Niro), owns Nobu Hotels – already had seven hotels around the world, including Ibiza’s hottest new opening last year, and a slick addition to London’s Shoreditch. And this year is all about expansion: first up is Marbella, followed by Riyadh in Saudi Arabia, Los Cabos in Mexico, Chicago and then Barcelona. The aim? To have 20 Nobu Hotels open by 2020. And that’s not counting the dozens of Nobu restaurants around the world, including one on a luxury cruise ship. Next up: Toronto, Atlanta and Bahrain. FK

image.png